Les classes de prêtres
Nouvelles règles
Compétences diverses
Domaines druidiques
prêtre repoussant des morts-vivants

Repousser ou Contrôler

Les clercs d'alignement bon, les prêtres de mythologies spécifiques auxquels leur dieu accorde ce pouvoir et les paladins ont la capacité importante de repousser les morts-vivants. A contrario, les clercs d'alignement mauvais, les prêtres de certaines mythologies spécifiques et les anti-paladins peuvent tenter de commander les morts-vivants en leur imposant leur volonté.

Ce pouvoir augmente avec le niveau des personnages, malheureusement cette progression est bloquée au quatorzième niveau, ce qui se justifie difficilement. C'est pourquoi les Maraudeurs vous proposent une table étendue qui tient compte des niveaux supérieurs.

Nous en profitons également pour inclure de nouvelles catégories de créatures spéciales, permettant ainsi d'affiner les règles concernant les tentatives pour les repousser ou les contrôler selon leur degré de puissance.


Tenter de repousser ou de contrôler des morts-vivants constitue une action, prend un round et se produit à la fin de celui-ci même si le personnage est attaqué, voire blessé, pendant qu'il fait sa tentative. Toutefois, il est indispensable que le personnage puisse parler (pour invoquer la puissance de son dieu) et que son symbole religieux soit brandi (afin d'être visible des morts-vivants) pour que ce pouvoir soit efficace.

Une tentative réussie de repousser (ou de contrôler) des morts-vivants affecte 2d6 de ces créatures.

Un seul tirage est fait, quel que soit le nombre de créatures que tente d'affecter le personnage au cours d'un round donné, cependant, en cas de succès (et uniquement dans ce cas) une nouvelle tentative pourra être effectuée le round suivant. Le résultat est lu individuellement pour chaque type de mort-vivant. Si les morts-vivants forment un groupe varié, ce sont ceux qui ont le moins de dés de vie qui sont affectés les premiers.

prêtre avec croix
Que font les morts-vivants repoussés ?

Les morts-vivants agissant de leur propre volonté tentent de fuir le personnage qui les repousse jusqu'à ce qu'ils soient hors de sa vue. S'ils ne peuvent s'échapper, ils se tiennent à distance, à plus de 3 m de lui, à condition que celui-ci continue à brandir son symbole. Si le personnage force le mort-vivant à être à moins de 3 m de lui, le pouvoir est alors rompu et le monstre attaque normalement.

Dans le cas où les morts-vivants sont contrôlés par une tierce créature, deux choses peuvent se passer. Si le tirage est suffisant pour repousser un mort-vivant du niveau de puissance, ou avec le même nombre de dés de vie, que le personnage, ou la créature, qui exerce le contrôle alors ce dernier est rompu et les morts-vivants agissent de la manière décrite plus haut. Si par contre, ce tirage s'avère insuffisant alors les morts-vivants repoussés se contentent de battre en retraite et de laisser le passage au personnage et à ceux qui l'accompagnent. Dans certains cas, le MD peut estimer que les morts-vivants ne peuvent être repoussés que si l'on arrive à vaincre le contrôle exercé (par exemple, dans un lieu de culte mauvais).

Que font les morts-vivants contrôlés ?

Les morts vivants agissant de leur propre volonté exécutent les ordres donnés au mieux de leur capacité et de leur intelligence tant que le personnage exerçant le contrôle reste concentré sur son pouvoir ou jusqu'à ce qu'ils soient repoussés, commandés ou détruits par quelqu'un d'autre.

Dans le cas où les morts-vivants sont déjà contrôlés et que le tirage est insuffisant pour vaincre ce contrôle alors les morts-vivants se contentent d'errer dans les environs sans effectuer d'attaque sur le personnage et ses compagnons.

Quand un personnage utilise son pouvoir sur les morts-vivants...

Dans la table ci-dessous, cherchez l'intersection entre le type ou le nombre de Dés de Vie des monstres et le niveau du personnage (ajusté si besoin est, selon sa classe ou le clergé auquel il appartient).

  • S'il s'agît d'un tiret (-), le personnage n'est pas d'un niveau suffisant pour affecter les créatures de ce type.
  • S'il s'agît d'un nombre, lancez un d20 : si le résultat obtenu (éventuellement ajusté d'un bonus ou malus) est supérieur ou égal à la valeur indiquée, la tentative est couronnée de succès.
  • S'il s'agît d'une lettre, le succès est automatique mais l'effet dépend de la lettre indiquée.
« R »
2d6 morts-vivants repoussés (ou contrôlés) tant que le pouvoir est maintenu.
« d »
2d6 morts-vivants détruits (ou devenant des esclaves complets).
« D »
2d6+2d4 morts-vivants détruits (ou un maximum de 12 devenant des esclaves complets).
« D* »
(2d6+2d4)×2 morts-vivants détruits (ou un maximum de 24 devenant des esclaves complets).
OPTION: Dès que le personnage commence à invoquer le puissance de son dieu en brandissant son symbole, tous les morts-vivants de ce type sont repoussés à plus de 3 m de lui (ou restent inactifs, fascinés par celui qui veut les contrôler).
« D+ »
(2d6+2d4)×3 morts-vivants détruits (ou un maximum de 36 devenant des esclaves complets).
OPTION: La simple vue du symbole brandit par le personnage suffit à repousser tous les morts-vivants de ce type à plus de 3 m du personnage (ou à les rendre inactifs, fascinés par celui qui veut les contrôler).
Table étendue: POUVOIR DE REPOUSSER LES MORTS-VIVANTS
Type Niveau du prêtre
12345678910 12141618202224262830
A10741RddDDD DD*D*D*D*D+D+D+D+D+
B1310741RddDD DDD*D*D*D*D+D+D+D+
C161310741RddD DDDD*D*D*D*D+D+D+
D19161310741Rdd DDDDD*D*D*D*D+D+
E2019161310741Rd dDDDDD*D*D*D*D+
F-2019161310741R ddDDDDD*D*D*D*
G--2019161310741 RddDDDDD*D*D*
H---201916131074 1RddDDDDD*D*
I----20191613107 41RddDDDDD*
J-----2019161310 741RddDDDD
K------20191613 10741RddDDD
L-------201916 1310741RddDD
M--------2019 16131197532RR
N---------20 191715131197532
O---------- 20191816151311975
P---------- -20191817161412108
Table de référence: TYPE OU DÉS DE VIE DES CRÉATURES AFFECTÉES
A Squelette (skeleton) ou 1 DV B Zombi (zombie) C Goule (ghoul) ou 2 DV
D Ombre (shadow) ou 3–4 DV E Nécrophage (wight) ou 5 DV F Blême (ghast)
G Âme-en-peine (wraith) ou 6 DV H Momie (mummy) ou 7 DV I Spectre (spectre) ou 8 DV
J Vampire (vampire) ou 9 DV K Fantôme (ghost) ou 10 DV L Liche (lich) ou 11+ DV
M Morts-vivants uniques, morts-vivants du Plan Négatif animés d'une volonté propre ou morts-vivants habitant les plans extérieurs.
Démons moindres et mineurs. Certaines demi puissances.
Nouvelles catégories spéciales
N Guerrier squelette (skeleton warrior).
Démons majeurs et suprêmes. Certaines puissances mineures.
Il est impossible de contrôler ces créatures et un MD peut trouver contestable qu'on autorise à les repousser. Toutefois, les nombres indiqués peuvent servir pour déterminer si l'on arrive à vaincre le contrôle que certaines de ces créatures peuvent exercer sur d'autres morts-vivants.
O Demi Liche (demilich).
Démons lords. Certaines puissances intermédiaires.
P Chevalier de la Mort (death knight).
Démons princes. Certaines puissances majeures.
prêtre de Pelor repoussant un démon

Commentaires :

  • Un personnage ne peut repousser les démons (tanar'ri), les diables (baatazu) et les dæmons (yugoloth) que lorsque ces créatures se trouvent dans le plan primaire dans lequel il réside. Une tentative réussie empêchera ces créatures de s'approcher à moins de 3 m, de plus elles se sentiront très mal à l'aise. En conséquence, bien qu'elles puissent toujours attaquer à distance en utilisant leurs pouvoirs ou des projectiles, elles essaieront plutôt de retourner dans les plans extérieurs (le MD peut faire éventuellement un jet de moral pour déterminer leur réaction).
  • Un paladin a le même pouvoir de répulsion qu'un clerc ayant deux niveaux de moins que lui. Néanmoins, lorsqu'un paladin cherche à repousser des démons, des diables ou des dæmons, ce sont les Dés de Vie (et non le statut) de ces monstres qui déterminent la ligne à utiliser. Un résultat de "d" signifie que la créature est immédiatement renvoyée dans son plan et un résultat de "D" ou mieux indique de plus que la créature est bannie du plan primaire pendant une année par niveau du paladin.
  • Un guerrier squelette qui est repoussé se contentera de battre en retraite, restant à proximité de celui qui possède le bandeau qui permet de le contrôler.
  • Une demi liche n'est pas réellement repoussée, elle reste simplement inactive tant que le pouvoir est maintenu.
  • Un chevalier de la mort qui est repoussé s'enfuira sans essayer d'utiliser ses pouvoirs pour attaquer à distance. S'il dispose de moyens magiques pour partir, il les utilisera.
  • Les autres morts-vivants qui sont décrits comme ne pouvant être repoussés devraient être inclus dans la catégorie N. S'ils sont particulièrement puissants, le MD peut décider de les placer en catégorie O, voire P.
  • Les puissances, quelles soient mineures, intermédiaires ou majeures, ne peuvent être repoussées que dans le plan primaire dans lequel réside le personnage qui tente de les affecter et à condition quelles soient, pour leur part, originaires d'un autre plan. Une tentative réussie les empêchera de s'approcher à moins de 3 m mais elles ne se priveront sûrement pas d'utiliser tous leurs pouvoirs pour attaquer à distance et tenter de détruire, ou à défaut de neutraliser, l'inconscient qui a osé invoquer la puissance de son dieu contre elles.