Les Dieux de Greyhawk
Dieux majeurs
Dieux intermédiaires
Dieux mineurs
Demi-Dieux

Xan Yae (Dame de la Perfection)

La Maîtresse Parfaite, Maîtresse Suprême des Pétales

La réalité est fondée sur nos pensées. Celui qui est maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde.

Déesse Mineure

Alignement :
Neutre
Plan d'existence :
Terres Extérieures (Plan d'Opposition Concordante)
Résidence :
Tour de la Volonté de Fer
Symbole :
Fleur de Lotus Noir
Domaines :
Crépuscule, Ombres, Furtivité, Puissance de l'esprit.
Panthéon :
Bakluni, Commun
Suivants (algt) :
Tout sauf LB ou LM
Suivants (type) :
Voleurs, espions, pratiquants des arts martiaux.
Symbole de Xan Yae

Xan Yae

Avatar :

Xan Yae apparaît généralement sous la forme d'un bakluni, dont elle choisit le sexe et l'âge sur le moment, mais qui est toujours mince et gracieux. Elle aime parcourir incognito les rues des cités de la Flannesse sous l'apparence d'un acrobate ou d'un artiste martial. Quelle que soit la forme adoptée, elle porte généralement des vêtements de couleur gris tourterelle, rose poudré ou orange doré, et ne se sépare jamais de ses légendaires lames papillons, deux fauchons appariés d'environ un mètre de long, mais dont elle peut réduire la taille à celle de simples couteaux de table, pouvant ainsi facilement les dissimuler.

Xan Yae (voleur 18, moine 24)
RM 50 %; CA -12; MV 34; PV 172; TAC0 1 à -4 (fauchons) ou 2 (main nue); #AT 2 (fauchons) ou 5 (main nue); Dmg 1d6+8 à 1d6+13 (fauchons) ou 6d6 (main nue); TA moyenne (1m75); For 18/00, Dex 22, Con 20, Int 19, Sag 19, Cha 20.

Bien que Xan Yae puisse utiliser toutes les armes associées aux moines, elle préfère manier sa paire de fauchons magiques. Leurs bonus magiques changent pendant le combat, selon un cycle d’un tour, entretenant une sorte d’harmonie en attaque et aux dégâts.

RoundCôté droitCôté gauche
AttaqueDégâtsAttaqueDégâts
1er+6+1+1+6
2ème+5+2+2+5
...............
6ème+1+6+6+1
7ème+2+5+5+2
...............
11ème+6+1+1+6

Xan Yae se bat mieux en fait sans arme et, en tant que Maîtresse suprême des pétales, elle peut attaquer cinq fois par round avec ses mains ou ses pieds en infligeant d’énormes dégâts. Comme tout moine, elle a également une chance d’étourdir, voire d’assommer son adversaire.

En plus de toutes ses autres capacités, Xan Yae est une puissante psioniste. Elle dispose de 344 points psioniques et de la capacité d’en restaurer instantanément 6d6, une fois par jour. Elle maîtrise, au 16ème niveau, les disciplines suivantes : Agitation moléculaire, Ajustement cellulaire, Altération de l’aura, Animation suspendue, Assimilation d’énergie, Domination de masse, Equilibre corporel, Lecture d’objet, Manipulation moléculaire, Projection empathique et Voyage probable.

Les environnements hostiles non-magiques ne l'affectent pas. Cela inclut l'absence d'air, le froid, la chaleur, etc. Elle peut voyager dans n'importe quel Plan Intérieur, ainsi que dans le Plan Astral, mais pour aller dans les Plans Extérieurs du Grand Anneau, elle doit utiliser son pouvoir psionique de voyage probable.

Autres manifestations

La Dame de la Perfection est servie par des créatures (tant ordinaires que monstrueuses ou surnaturelles) de tous les alignements. Elle est notamment connue pour employer des ombres, des translateurs (sphères messagères des dieux qui voyagent à travers les plans à une vitesse fulgurante), des félins et des dragons de jade. Pour ceux qui connaissent les préceptes de la déesse, l'apparition d'un faucon sanguinaire au crépuscule est considérée comme un bon présage, tandis qu'être surpris par un orage au lever du soleil est interprété comme un signe du mécontentement de Xan Yae.

Aspects mythiques

Les débuts de Xan Yae sont incertains, car son ascension s'est faite dans l'ombre. L’hypothèse la plus probable est qu’il s’agirait d’une mortelle dont la divinisation aurait été parrainée par Istus, avant l’avènement de l’Empire Bakluni. Pendant des siècles, bien que discrète, Xan Yae a été très active et a joué un rôle important dans l’histoire de l’Empire et de sa chute. Aujourd’hui, son culte perdure non seulement dans l’occident baklunien mais aussi dans de nombreux endroits, souvent cachés à la vue de tous, à travers le continent.

Regarder le visage de Xan Yae, c'est regarder le crépuscule. Lorsque la gloire du jour cède le pas au danger de la nuit, la déesse convoque ses fidèles et les instruit sur la curieuse géométrie des ombres et les mystères de la furtivité. En tant que déesse de la discipline personnelle et de la force mentale, elle apprend à ses disciples à faire appel au pouvoir de l'esprit pour communier mentalement avec la symétrie grandiose et tournoyante du multivers.

La Fleur de Lotus Noir symbolise la divine beauté crépusculaire de Xan Yae. Le déploiement de ses pétales suggère l’épanouissement de l’âme.

Xan Yae compte parmi ses ennemis Pyremius et Pholtus, car tous deux promulguent des idéaux radicaux au nom d'un mal méprisable ou d'une loi inébranlable. Les deux dieux, que ce soit par le feu ou la lumière, chassent les ténèbres si sacrées pour son culte. Les alliés de la Dame de la Perfection sont peu nombreux, ce qui s'explique par le fait qu’elle est trop centrée sur sa tâche (certains diront trop égocentrique) pour s'intéresser aux affaires de ses semblables. Son principal allié est Zuoken, un serviteur zélé qu’elle a elle-même élevé au rang de demi-dieu, et dont les centres d’intérêt font partie intégrante de ceux de sa maîtresse. Le Seigneur des Chats, Rexfelis, est un compagnon fréquent.

Le culte de Xan Yae

Dogme

La doctrine de Xan Yae repose sur trois préceptes métaphysiques interconnectés : l'Esprit universel, l'Harmonie perpétuelle et la Paix intérieure.

Le concept de l'Esprit universel repose sur la croyance que toutes les choses existent parce que l'esprit les a créées, et que sans imagination, réflexion et volonté, le multivers cesserait d'exister. Ce principe est en accord étroit avec l'argument principal de la faction planaire connue sous le nom de Signe de l'Un. Comme les Signeurs, les adeptes de Xan Yae croient en la malléabilité de la création et en la capacité de l'esprit à modifier la réalité. Dans l'expression ultime de leur foi, les croyants espèrent un jour utiliser leurs facultés mentales collectives pour transformer la forme même du multivers.

L'idée de l'Harmonie perpétuelle soutient que toute vie est équilibrée, que la symétrie apparaît dans toute chose et gouverne tous les êtres. Le fait d'être en harmonie avec soi-même et avec son environnement nous met en harmonie avec la nature. Cela permet à son tour d'accéder plus facilement à l'Esprit Universel.

Enfin, pour maintenir l'Harmonie Perpétuelle et manipuler l’Esprit Universel, il faut d'abord atteindre la Paix Intérieure. Pour ce faire, il faut concilier des activités martiales et spirituelles, dans un effort constant pour trouver son équilibre intérieur. La parfaite maîtrise de ces exercices physiques et mentaux permettra d’atteindre un niveau d'existence supérieur.

L'Esprit Universel

Les adorateurs

Bien que son clergé soit restreint et élitiste, le culte de Xan Yae est relativement populaire en Flannesse, en particulier auprès de ceux pour qui la recherche de l’harmonie est à la fois un mode de vie et une religion. Étant une divinité baklunie, elle est bien évidemment principalement vénérée en occident, des plaines des Paynims à Ket, en passant par Zeif, Ekbir et Tusmit. Dans ces terres, un style particulier d'arts martiaux a été développé autour de la foi, connu sous le nom de Voie du Lotus, pratiqué aussi bien par des paysans que par des nobles.

En tant que Maîtresse Suprême des Pétales, Xan Yae est vénérée par presque tous les moines et artistes martiaux de la Flannesse, parfois indirectement à travers la vénération de son serviteur Zuoken. Pour ces pratiquants des arts martiaux, elle incarne la perfection qu’ils cherchent à atteindre. Cependant, ceux-ci sont peu nombreux et pratiquent souvent leur foi dans des monastères aux confins de la civilisation ou dans des temples à l’abri des regards indiscrets.

En tant que Maîtresse des ombres et de la furtivité, Xan Yae jouit d’une certaine popularité auprès de ceux qui vivent ou agissent dans l’ombre et le secret. Des voleurs, espions, contrebandiers et assassins tentent d’attirer ses faveurs lorsqu’ils orchestrent des affaires clandestines. Les mages des ombres la vénèrent ou la considèrent au moins avec respect.

Xan Yae est aussi une divinité de la puissance de l’esprit, attirant dans son giron des psionistes et des médiums, ainsi que des érudits, des philosophes et des savants.

Lieux de culte

Toute une tradition monastique s’est développée en liaison avec le culte de Xan Yae. Cependant, celle-ci encourageant ses fidèles à œuvrer discrètement, dans le secret et dans l’ombre, les temples et monastères de Xan Yae sont généralement très difficiles à trouver. Le plus souvent, ils sont bâtis dans des lieux reculés, isolés et difficilement accessibles. Les temples urbains, bien que grands, sont remarquablement discrets, tant sur le plan architectural que sur les activités qui s’exercent en leur sein. On pense que des temples qui lui sont dédiés sont cachés un peu partout sur le continent, mais rarement dans des souterrains, car l’ombre n’acquière sa dimension mystique qu’à l’aune de la lumière naturelle.


Monastère du Crépuscule (Domaine de Faucongris)
Sans doute parce qu’il se trouve en bordure d’une route commerciale, à proximité de la Cité de Faucongris, le Monastère du Crépuscule est l’un des monastères dédiés à Xan Yae les plus connus en dehors du bassin baklunien. Il se trouve à environ 30 kilomètres au nord-ouest de Lac Diamant, une petite ville minière des Cairannes. C’est une vieille bâtisse à trois tours, imposante et relativement laide, juchée au sommet d’un énorme piton rocheux, le Perchoir du Griffon, et qui surplombe de plusieurs centaines de mètres la route boueuse menant à Ormeville. Une trentaine de moines (dont une dizaine de novices) y résident en permanence et des membres du culte (prêtres, voleurs et, paraît-il, assassins) y séjournent plus ou moins régulièrement, au milieu d’une multitude de chats qui ont envahi les lieux.
Au premier rang des moines se trouve la Maîtresse Izenfen l’Obscure (LN humaine Mo 10+), une femme mystérieuse toujours masquée, que l’on dit être une combattante hors-pair, et qui est considérée comme l’une des figures les plus sages de la région. Des voyageurs sollicitent fréquemment ses conseils, mais la plupart repartent déçus, car Izenfen ne daigne parler qu’à une poignée de visiteurs qui lui sont prédits par l'observation du ciel étoilé avec l’Encensoir de la Symétrie, une immense lentille miroir qui domine la cour centrale du monastère. Des jeunes moines passent leur journée à polir la surface de cet artefact, que l'ensemble de l'ordre est prêt à défendre au péril de sa vie.
Les capacités prédictives de l’Encensoir sont connues, suscitant l’intérêt et la convoitise de nombreuses personnes. Il y a une vingtaine d’années, des habitants de Lac Diamant ont tenté de s’en saisir par la force, entraînant la mort de huit des assaillants et de trois moines (dont la propre fille d’Izenfen). Au cours des jours suivants, les assaillants qui avaient fui le combat furent retrouvés morts, sans aucun signe de violence sur leur corps. Les habitants de Lac Diamant sont cependant persuadés qu’ils ont été assassinés et les relations avec le monastère sont très tendues depuis cet épisode tragique. Cela n’empêche pas les moines de venir se réapprovisionner en ville et de vendre du Kalamanthis, une plante psychotrope addictive qu’ils cultivent sur le versant le moins pentu du Perchoir du Griffon. (Pour avoir du Kalamanthis de qualité, s’adresser à Golgan Hant, que l’on trouve généralement à la Maison de Lazare, un salon de jeu huppé sur la place centrale du Filon.)
Monastère de Magara (Califat d'Ekbir)
Ce monastère se trouve au cœur de l’île de Murenshi dans des collines escarpées. Très isolé du monde, c’est un endroit privilégié pour y mener une vie ascétique. Une grotte sacrée pour le culte de Xan Yae s’ouvre à l’intérieur de l’enceinte. Ce monastère accueille aussi des moines de Zuoken qui viennent y parfaire leur maîtrise des arts martiaux.
Temple de Beit Castan (Sultanat de Zeif)
Dans le Sultanat de Zeif, le culte de Xan Yae est particulièrement secret. On sait cependant que son siège central se trouve dans la ville portuaire de Beit Castan. Situé à proximité des quais, le temple est une solide bâtisse aux murs bas en plâtre, sans fenêtre, entourée d’un voile de mystère savamment entretenu par la haute prêtresse Yaganeh (LN baklunie Pr 15+). Le temple jouxte un comptoir commercial qui n’est autre que le quartier général d’une cabale de contrebandiers, connue sous le nom de Baiser du Crépuscule, qui opère dans tout le golfe de Ghayar. La plupart de ces trafiquants sont des suivants de Xan Yae et beaucoup s’accordent à dire qu’ils sont de mèche avec le temple.

Rituels particuliers

La lumière dans les temples est toujours tamisée et des courants d’air font tinter des clochettes et des carillons, créant un fond sonore paisible, propre à la méditation.

L'équilibre entre l’âme et le corps, l'esprit et la matière, est mis en exergue par l'équilibre entre l'obscurité et la lumière, le jour et la nuit. Il n’est donc pas étonnant que les adorateurs de Xan Yae accomplissent tous leurs rituels religieux au crépuscule.

Outre les prières, les rites incluent des exercices martiaux chorégraphiés, des séances de méditation, des lectures collectives et des chants.

Fêtes religieuses importantes

Équinoxe d'Automne(Jour des Dieux, le 4ème jour du Festival du Brassage)
L’équinoxe d’automne revêt un caractère sacré pour l’Église de Xan Yae, qui célèbre l'équilibre exact entre les heures du jour et les heures de la nuit à ce moment de l’année. Deux cérémonies du culte ont lieu ce jour-là, l'une à l'aube et l'autre au crépuscule, au cours desquelles des prêtres novices sont intronisés au grand corps de l'église.
La Volonté de la Légion(Jour de la Terre, le 27 des Moissons)
Un rituel important ce déroule en ce jour le plus sacré de l’année pour le culte de Xan Yae. Du lever au coucher du soleil, chaque membre de l'église entre dans son état de méditation le plus profond, utilisant toute la discipline qu'il possède dans le but de toucher l'Esprit Universel. L'idée derrière cette méditation de masse est d'utiliser la volonté collective du corps de l'église pour modifier le tissu de la réalité. On pense que la Maîtresse Suprême augmente considérablement son pouvoir pendant cette période, car l'Esprit Universel est alors plus proche de son contrôle.

Prêtres du culte (D'ai Shaton)

Profil psychologique des prêtres

Détaché du monde extérieur et de ses petits tracas, un D’ai Shaton se replie sur lui-même pour rester seul avec sa foi et réfléchir aux grands problèmes de l’univers. Persuadé que la spiritualité ne peut être atteinte que grâce à une discipline mentale, physique et morale des plus strictes, il cherche de manière obsessionnelle à se perfectionner dans tous les domaines – esprit, corps et âme – afin de créer un équilibre parfait entre ces aspects de son être.

La plupart des D’ai Shaton pensent que tous les aspects de la perfection doivent être atteints ensemble, en équilibre les uns avec les autres. Une minorité croit cependant que le fait de perfectionner un aspect en premier aidera à mettre les autres en harmonie.

Les D’ai Shaton ne font pas de prêche et ne cherchent pas à propager la bonne parole pour convertir des fidèles, il leur revient de démontrer par l’exemple les vertus de la foi.

En dehors des terres baklunies, l'Église de Xan Yae reste un mystère pour la plupart des habitants de la Flanesse. Les moines et les D’ai Shaton suivent un mode de vie complètement différent de celui des gens normaux, mangeant différemment, se déplaçant différemment, et surtout, regardant le monde d'une autre manière que le commun des mortels. Ils sont donc perçus comme des excentriques, suscitant la curiosité, l’amusement, le dédain ou la crainte, et le plus souvent regardés avec la plus grande défiance.

Organisation

Activités journalières

Relations avec les autres clergés

Caractéristiques minimales :
Intelligence 13 et Sagesse 14 (Bonus de 10 % sur leurs points d'expérience si leur intelligence et leur sagesse ont un score supérieur ou égal à 16.)
Races autorisées :
Il n'y a pas de réel interdit mais dans les faits le clergé est constitué entièrement d'humains et de quelques demi-elfes.
Alignements possibles :
Neutre et Loyal Neutre.
Armes autorisées :
Fauchon (en premier), armes de moine.
Armures autorisées :
Un D'ai Shaton ne peut pas porter la moindre armure (ou bouclier), ni même un objet magique simulant une armure tel des bracelets de défense, car le corps ne peut être affuté à l'extrême que grâce à la rapidité, à l'agilité et à la discipline. Il peut cependant utiliser des capes et anneaux de protection, ainsi que bénéficier des effets d'un sort ou d'un objet améliorant la CA autrement qu'en reproduisant les effets d'une armure.
Vêtements cléricaux :
Les prêtres portent des manteaux gris par dessus des robes rouges cramoisies.
Sphères Majeures :
Générale, Astrale, Charme, Divination, Loi, Nombres, Pensée, Temps.
Sphères Mineures :
Protection, Soins.
Sorts spéciaux :
(3) Manteau d'ombres.
Pouvoirs sur morts-vivants :
Aucun
Compétences requises :
Combat aveugle.
Compétences en bonus :
Acrobatie, Bon équilibre.
Un D'ai Shaton peut acquérir n'importe quelle compétence de larron sans avoir à dépenser de points de compétence supplémentaires.
Pouvoirs spéciaux :
Progression des pouvoirs spéciaux
Niveau CA Mains et Pieds Mv
#AT Dégâts
1-3 10 1 1d3 13
4-6 9 1 1d4 14
7-9 8 3/2 1d4 15
10-12 7 3/2 1d6 16
13-16 6 2 1d6 17
17-20 5 2 1d8 18
21 et + 4 5/2 1d8 19

À la discrétion du MD : lors de la création du personnage, un D'ai Shaton bénéficie d'un bonus de +5 % au tirage déterminant s'il possède un talent psionique naturel (voir page 156 de l'AIDE AU JOUEUR : Talents & Pouvoirs).

Pour un D'ai Shaton, les armures et les boucliers ne valent pas mieux que des béquilles ; il convient donc de les réserver aux êtres qui ne sont pas assez forts mentalement pour s'en passer. Il compense en apprenant très tôt à se positionner et à se mouvoir de manière à éviter les coups, améliorant sa CA d'un point tous les trois niveaux d'expérience, lorsqu'il n'est pas surpris.

Tout comme les moines, le nombre d'attaques par round et les dégâts que les D'ai Shaton peuvent réaliser, avec leurs mains ou leurs pieds, augmentent au fur et à mesure qu'ils progressent en expérience. Ils n'ont cependant pas la capacité des moines à étourdir un adversaire lorsqu'ils réussissent un coup critique.

Les D'ai Shaton ne peuvent pas porter d'armure ni de bouclier sous peine de perdre tous leurs bonus à la CA, ainsi que leur déplacement accéléré et leur capacité à se dissimuler dans l'ombre.

niveau  1
S'il ne porte pas d'armure et qu'il n'est pas encombré, un D'ai Shaton est capable de se fondre dans l'ombre, un peu comme un voleur. Sa chance de réussir à se dissimuler ainsi est de 10 % (à ajuster selon son score de Dextérité), et augmente de 5 % par niveau d'expérience au-delà du premier.
niveau  4
Une fois par jour : Langage des animaux.
niveau  5
À partir de ce niveau, un D'ai Shaton bénéficie d'un jet de sauvegarde contre la mort, avec un bonus de +1, pour résister à un sort d'ESP ou autre magie tentant de lire dans son esprit.
niveau  7
À partir de ce niveau, un D'ai Shaton devient immunisé à toutes les maladies non-magiques.
niveau  9
Une fois par jour : Porte d'ombre (sort de mage de niveau 5).
niveau 13
À partir de ce niveau, un D'ai Shaton devient capable de ralentir les battements de son cœur et d'abaisser la température de son corps, à tel point qu'il peut sembler mort. Il peut maintenir cet état pendant un nombre de tours égal à deux fois son niveau.
niveau 14
Une fois par jour : Chat d'ombre (sort de mage de niveau 7).
niveau 17
50 % de résistance aux sorts visant à charmer ou à lire dans l’esprit. Ce pourcentage augmente de 5 % par niveau au-delà du 17ème, jusqu’à un maximum de 95 %.

Sortilèges spécifiques au culte de Xan Yae

Manteau d'OmbresShadowcloak

(Altération)
Niveau :
3
Portée :
Contact
Durée :
1 round / niveau
Zone d'effet :
Nuage amorphe de 3 m de rayon
Sphère :
Protection, Soleil
Composantes :
V, S
Temps d'incantation :
6
Jet de sauvegarde :
Aucun

Ce sort fait apparaître un brouillard amorphe et partiellement solide, centré sur le prêtre ou la créature touchée lors de l'incantation. Il se déplace en compagnie du sujet, qu'il masque avec une grande efficacité. En plein jour, le nuage noir est tout ce qu'il y a de plus visible et ne cache que l’identité de son occupant mais, dans le noir, un observateur inattentif n'a que 15 % de chances de remarquer quelque chose de louche. Même dans ce cas, il lui faut encore réussir un test d’Intelligence pour comprendre ce qui ne va pas et quelle est la source exacte du phénomène.

Le manteau d’ombres gêne la visibilité des agresseurs et ralentit leurs coups, tant et si bien que les attaques prenant le sujet pour cible subissent un malus de -3 en attaque et de -1 par dé de dégâts. Le sort assourdit également tous les bruits faits par le personnage (même si ce dernier ne le souhaite pas), à tel point que même ses cris paraissent distants et que tout son risque d'être totalement étouffé, à moins d’être très sonore (bris de verre, cliquetis métallique, etc.).

Torches, flammes, fumées et lumières magiques ne sont pas affectées par le manteau d'ombres, mais elles non plus n'ont pas le moindre effet sur lui (elles ne dissipent en rien l'obscurité). Un observateur se trouvant à l’extérieur peut voir une source de lumière située à l’intérieur du manteau d’ombres car elle donne une teinte grise au brouillard, mais cela ne lui permet pas de distinguer quoi que ce soit au cœur des ténèbres.

Pour le sujet, et pour tout individu possédant un symbole sacré de Xan Yae, le manteau d’ombres est totalement invisible. À peine parvient-il à distinguer un léger halo trouble en limite de la zone d'effet du sort. L’enchantement ne gêne en rien sa vision et ne lui impose aucune pénalité au combat.